UN PARE-VAPEUR QUI PASSE DU MUR AU PLAFOND

Il n'y a pas si longtemps, les pare-vapeu n'étaient qu'une obsession canadienne. Cependant, l'établissement du code IECC (International Energy Conservation Code) en 2012 et l'entrée en vigueur de la norme ASHRAE 90.1 en 2013 ont entraîné la création d'un pare-air continu dans l'enveloppe du bâtiment pour les nouvelles constructions de bâtiments commerciaux situées dans les zones climatiques 4 à 8.

Cette exigence a comme raison d'être principale l'efficacité énergétique, mais la volonté de construire des bâtiments durables aux environnements intérieurs plus sains pousse de plus en plus de professionnels à envisager des enveloppes qui recouvrent entièrement les bâtiments.

Le système de pare-vapeur assure l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment en absorbant les pressions d'air qu'elle subit et en transférant ces force sans déplacement ni rupture à d'autres systèmes d'enveloppe du bâtiment, et enfin à sa structure. Le pare-air doit continuer à remplir ses fonctions pendant la durée de vie prévue de l'enveloppe.

Les quatre exigences fondamentales des pare-vapeur sont les suivantes :

  • Étanchéité à l'air
  • Continuité
  • Soutien structurel
  • Durabilité

Les pare-vapeur continus forment l'enveloppe de pression qui sépare l'environnement intérieur de l'extérieur, y compris les composants de l'enceinte situés sous le niveau du sol. Le contrôle de l'infiltration et de l'exfiltration permet au système de chauffage, de climatisation et de ventilation de fonctionner sans interruption, de procurer un confort accru aux individus, d'économiser l'énergie, de contrôler la condensation et de réduire le risque d'infiltration de polluants dans les bâtiments. Ces pare-airs accroissent également la résistance au vent de certains systèmes de toiture.

L'adoption du code IECC de 2012 et de la norme ASHRAE 90.1 de 2013 est à la discrétion des juridictions étatiques et locales. Alors que plusieurs de ces juridictions choisissent de s'y conformer, les concepteurs sont contraints d'utiliser des matériaux dissemblables pour créer un pare-vapeur continu.

Pour relever ce défi, Sika Corporation a lancé un programme complet d'essais de compatibilité des produits dans le cadre de son initiative d'enveloppe de bâtiment SikaSmart™ afin de fournir aux concepteurs une ligne directrice claire quant à l'utilisation et l'application des produits et des systèmes Sika utilisés dans l'enveloppe du bâtiment.

L'un des aspects du programme met l'accent sur le lien entre les systèmes de pare vapeurmuraux de Sika et les systèmes de toiture Sarnafil® dans le but de développer des éléments de raccordement à l'aide de produits Sika qui sont compatibles et adhèrent de façon satisfaisante à l'interface de raccordement pour maintenir la continuité du pare-vapeur.

Sika offre des options de raccordement compatibles entre le pare-vapeurperméable à la vapeur appliqué sous forme liquide Sikagard® 530, utilisé dans l'assemblage des murs externes, et la toiture. Le système de toiture en pleine adhérence Sarnafil répond aux exigences d'un pare-vapeur continu selon la section C402.4.1.2.1 de l'IECC 2012 et la section 5.4.3.1.3 de la norme ASHRAE 90.1 de 2013.

1-2 "Air Barriers: Walls Meet Roofs" - Wagdy Anis FAIA, LEED AP et William Waterston, RRC, AIA, CSI - 2 septembre 2006

air barrier