Présence mondiale

Dans aucune autre décennie Sika n'a fondé plus d'entreprises à l'étranger que durant la période allant de 1990 à 1995. 16 nouvelles filiales sont venues s'ajouter. En particulier en Asie, en Europe de l'Est et en Amérique latine, Sika a pu renforcer sa présence. Néanmoins, les années 90 furent une décennie difficile. Il a fallu surmonter une situation économique et un niveau de rendement faibles en raison de la concurrence croissante, ainsi que de la hausse du prix des matières premières. Sika a résolu le problème en se retirant des activités principales non rentables comme la construction de robots destinés à l'assainissement des conduites d'égout ou la production de produits pour la construction des routes. Sika s'est trouvée à la veille de vendre ses activités dans le domaine des membranes à Sarna

C'est cette même Sarna qui est devenue 10 ans plus tard un membre du groupe Sika. Cette société, spécialisée dans la fabrication des membranes synthétiques d'étanchéité, a été reprise par Sika en 2005. Sika a connu l'une de ses périodes les plus mouvementées de son histoire. Le chiffre d'affaires a fait un bond de 2 à près de 4,6 milliards de francs générés par les 36 entreprises durant la période de 2000 à 2008. Dans le même temps, le nombre d'employés est passé de 8000 à 13000.

A partir de l'an 2000, les compétences de base ont été regroupées sous: étanchéité, collage, amortissement, renforcement et protection. Sika vise à être leader du marché, des fondations jusqu'au faîte du toit. L'adjuvant du béton Sika ViscoCrete, introduit sur le marché en 2000, s'est révélé être un grand succès commercial. Les autres domaines d'activités ont également connu un franc succès et le chiffre d'affaires a atteint un sommet en 2006. Le chiffre d'affaires a augmenté de plus d'un tiers. En 2002, la holding (Sika SA) s'est vue contrainte d'investir massivement dans le personnel et la production et de restructurer l'organisation de la direction.

Depuis 2006, toutes les activités de marketing et des ventes ont été réparties dans de nouvelles divisions centralisées. Cela a été fait en fonction des quatre principaux groupes-cibles soit: “Distribution”, “Contractors”, “Concrete” et “Industry”.

Vers la fin de cette décennie, Sika a également été entraînée dans le tourbillon de la crise économique mondiale. En dépit de la récession, Sika a cependant pu augmenter pratiquement partout ses parts de marché. A la veille du 100ème anniversaire, Sika est bien placée pour affronter l'avenir.